logo

"Un homme sérieux a peu d'idées. Un homme à idées n'est jamais sérieux" Paul Valéry


blog médias Tribunes Donation etc.

Les bleus payent-ils trop cher leurs prostituées ?

jeudi 6 mai 2010
Tout le monde en parle depuis quelques semaines : des footballeurs connus sont suspectés d’avoir eu des relations sexuelles tarifées avec des prostituées de luxe dont certaines étaient mineures. Selon les journaux, les footballeurs auraient payé 500 à 700 euros la passe et de 1500 à 2000 euros la nuit, soit le salaire moyen français. Deux questions sont donc évoquées : i) payent-ils trop cher leurs relations sexuelles ? ; ii) pourquoi ont-ils recours à la prostitution alors même qu’ils ont un accès gratuit et illimité au sexe ?

Recadrons le contexte de la prostitution de luxe. Aux Etats-Unis, l’ancien gouverneur de New York Eliot Spitzer avait dû quitter ses fonctions en 2008 suite à la révélation de ses ébats sexuels réguliers avec une prostituée de luxe. Il payait 4300 dollars la soirée, soit 3370 euros, c'est-à-dire deux fois plus que nos bleus. Spitzer avait par ailleurs un « compte client », réservé aux réguliers, qui lui permettait d’avoir une ristourne. Pour beaucoup d’analystes, Spitzer s’est fait coincé parce qu’il ne payait pas assez cher ses prostituées. En effet, selon Venkatesh, le marché de la prostitution de luxe est divisé en deux niveaux : celui des agences d’escorte – 2000 à 5000 dollars la soirée - et celui des travailleuses indépendantes, qui peuvent pratiquer des tarifs deux fois plus élevés. Les agences d’escorte ne vous garantissent pas autant de discrétion que les travailleuses indépendantes. On ne serait jamais remonté aux joueurs de l’équipe de France si la jeune femme n’était pas liée à un réseau.

Par ailleurs, le tarif de la prostituée de luxe ne peut être apprécié qu’en comparaison au salaire des joueurs. Supposons que la jeune femme taxe 2000 euros la soirée. Ribéry gagne plus de 400 000 euros par mois. Le rapport est de 1/200. Si on garde les mêmes proportions pour le salaire moyen français, on obtiendrait un rapport sexuel valorisé à 2000/200 = 10 euros. C’est cinq fois moins cher que le prix de la « passe » au Bois de Boulogne. Autrement dit, ceteris paribus, les joueurs de l’équipe de France auraient pu payer 10000 euros la nuit sans incidence sur leur mode de vie, et en se protégeant peut-être d’un scandale. Peut-être ont-ils même bénéficié d’une réduction parce qu’ils sont connus ?

On comprendra que des footballeurs de classe internationale soient prêt à débourser quelques milliers d’euros pour un service. Mais il est plus difficile de comprendre pourquoi ils ont recours à la prostitution alors qu’ils bénéficient d’un accès gratuit et quasi-illimité au sexe. On pourrait évoquer la sollicitation dont ils sont l’objet, leur fort appétit sexuel lié au stress qu’ils génèrent, l’envie de ne fournir aucun effort avant d’avoir une relation sexuelle, etc. La réponse vient probablement du fait qu’ils cherchent simplement une escorte. Dans un post du mois dernier, nous évoquions l’irrégularité des relations sexuelles dans le marché de la prostitution de luxe. Celle-ci ne se borne pas à l’ébat sexuel mais a une dimension très charnelle et relationnelle, aussi bien pour le client que pour la prostituée. Si les célébrités et les hauts revenus ont recours à la prostitution de luxe alors même qu’ils ont un accès aisé au marché du sexe, c’est probablement parce qu’ils assimilent leurs relations à un simple flirt. Ou alors cela signifie qu'ils avantagent la prostitution sur les relations classiques: entre la fan sentimentale, la profiteuse et celle qui tarifie directement, peut-être ont-ils estimé la dernière comme étant plus économique?

Partager

8 commentaires:

Jim Y a dit…

Le raisonnement est séduisant, mais fallacieux. En effet, si l'on se réfère à la loi d'Engel, on ne peut pas comparer proportionnellement les 2000 € payés par Ribéri à 10 € payé par un salarié gagnant 2000 €.
En fait, ces 2000 € pèsent beaucoup moins de le budget de Ribéri que les 10 € du quidam moyen.
Pour s'en convaincre, il suffit de regarder ce que pèserait 1 € pour quelqu'un qui gagnerait 200 € par mois !

Jim Y (http://confianceetresponsabilite.blogspot.com/)

Observatoire des idées a dit…

Merci pour votre commentaire. Je suis tout à fait d'accord avec vous!

Je n'ai pas détaillé le point car mon argument reste correct: un footballeur qui paie 2000 euros la passe paie proportionnellement moins qu'un salarié moyen qui irait au Bois de Boulogne. A supposer une entrave à la loi d'Engel, et sans prendre en compte des coûts marginaux décroissants pour l'activité de prostitution, une prostituée pourrait tarifer 10000 euros la nuit à un joueur qui en gagne 400000.

Jim Y a dit…

Un autre argument, intéressant à exploiter, aurait consisté à considérer qu'en tant que professionnelle, la prostituée risque moins de procéder à un chantage (photos volées, divulgations concernant la vie privé) qu'une fan lambda.
Dans ce cadre, le prix payé représente en partie le coût de la sécurité.

carl love a dit…

La prostitution serait le pire problème que full tilt poker. Nous devrions essayer au moins de le minimiser.

hervé a dit…

Votre conclusion fait penser à ce que disait Charlie Cheen à la journaliste qui lui demandait pourquoi un acteur réputé comme lui payait pour faire venir des femmes : je ne les paie pas pour les faire venir mais pour les faire partir.

Anonyme a dit…

Charlie Sheen n etait peut etre pas si rationnel puisqu il a ete en cure de desintox sexuelle

Anonyme a dit…

Le raisonement de Mr Sheen est pour moi tres valable. Payer permet de maitriser la durer et le cadre de la relation.

Anonyme a dit…

mais a-t-il besoin de payer charlie???

Enregistrer un commentaire